Résumé de la séance :
Les débats n’ont encore une fois pas eu lieu. La politique de grandeur se fait au détriment de l’entente avec les autres villes de notre territoire dont Evian. Un projet de fusion acquisition avec Publier semble être un acte de revanche politique et ne s’inscrit pas dans un projet innovant et constructif pour notre territoire.
Notre équipe s’inquiète du manque de vision proposée par un maire autoritaire loin de la méthodologie de la co-construction.
L’insécurité sera filmée mais malheureusement pas traitée par la mairie.

Interventions de Franck Dalibard

Demande de rattachement de la commune de Publier à la communauté d’agglomération Thonon.

L’arrivée de Publier a été présentée au conseil municipal comme l’opportunité de la décennie pour notre ville et pour l’ensemble de notre territoire.
Plus de 5 heures de présentation au sein de ce conseil municipal ainsi que de
Thonon agglomération. Si seulement nous avions pris le temp d’échanger aussi longuement
sur des sujets comme l’intérêt de la culture au sein d’une ville ou alors l’importance d’un
accueil de jour pour la population défavorisée, nous aurions certainement trouvé des
solutions.
Toujours est-il que la présentation de l’intérêt de cette fusion acquisition n’a pas été
effectuée après des autres acteurs de la communauté de communes du pays d’Evian vallée
d’abondance.
Nous préconisons la création d’une grande agglomération afin de défendre dignement le
territoire dont la locomotive serait l’axe Thonon Evian. Malheureusement, la méthode,encore une fois, ne semble pas adaptée à la situation. Il n’est pas possible de parler de
rassemblement lorsque le point de départ est un divorce.
L’avenir doit se faire en concertation avec l’ensemble du territoire et non une partie contre
une autre. Les chiffres de cette fusion acquisition sont bons. Comme toutes les fusions
acquisitions. Mais l’après fusion acquisition ne pourra pas être constructif pour l’avenir de
notre territoire.
La présentation chiffrée a été faite par les investigateurs de cette arrivée afin de montrer
leur capacité d’adaptation. Malheureusement, aucune présentation sur la fusion des
agglomérations de Thonon et d’Evian n’a été faite par exemple.  Aucun autre projet n’a été
présenté sauf celui qui a été réfléchi, en quelques mois seulement, de l’intérêt d’intégrer le
maire de Publier à l’agglomération de Thonon. Lors de la campagne des municipales de
l’année dernière, un des débats sur la ville de Thonon était la capacité du futur maire de
tisser, enfin des liens durables et constructifs avec la ville d’Evian. Ce n’est donc
malheureusement pas le cas aujourd’hui. Et les tensions entre Thonon et Evian continueront
comme avant.

A aucun moment lors de la campagne des élections municipales précédentes le débat a
porté sur la transformation des agglomérations de Thonon et d’Evian pour le bien du
territoire, évidemment.
Nous sommes aujourd’hui appelés à nous prononcer sur l’arrivée de Publier au sein de
Thonon Agglomération. Un projet, qui, hasard des calendriers, arrive après la défaite du
maire de Publier à la présidence de la communauté de communes du pays d’Evian vallée
d’abondance. Une fois de plus, les intérêts personnels et les ambitions de nos élus dirigent
nos agglomérations. Nous prônons non pas l’arrivée de Publier mais une réflexion
globale sur le territoire et la mise en place d’un projet innovant en dehors des intérêts
personnels et des ambitions politiques. Est-ce utile de vous rappeler le taux de participation
aux dernières élections municipales ? Nous ne devons pas abandonner notre démocratie
pour satisfaire de vieilles ambitions politiques.

Finances
Projet de délégation de service public de la restauration collective municipale.

Choix du mode de gestion

Nous comprenons bien la complexité de la question relative à la restauration collective et
sommes conscients de la masse de travail que cela suppose. Alors que nous
sommes en tout début de mandat avec la possibilité d’avoir une vision à long terme, choisir
le mode de délégation de service public nous ferme à nouveau les portes d’un projet de
cantine municipale et ce pour 6 ans…On nous parle de sondages effectués quant à la qualité des repas servis par la SODEXO, nous aimerions bien savoir de quelle manière ce sondage a été mené. De nombreux parents
semblent ne pas en avoir été informés.

Pouvez-vous nous donner des chiffres qui montrent que le mode de délégation de service
public est la meilleure? Nous ne doutons pas qu’elle soit la plus simple.

Pourvoir à des repas de qualité pour les établissements scolaires, les crèches, le foyer des Ursules et le
portage à domicile nous semble un projet qui en vaut la peine.

Nous avons toujours considéré que la gastronomie devait faire partie intégrante de
l’attractivité de la ville afin de positionner Thonon grâce à la notoriété de son école Hôtelière.
Cela ne peut pas passer pas une restauration collective industrielle. Il faut créer une nouvelle
image de Thonon avec une cohérence et une politique alimentaire innovante et permettre
ainsi un positionnement unique de Thonon au niveau de la gastronomie au niveau de la
région mais aussi de la suisse voisine.

Interventions de Quentin Duvocelle

Réalisation Thonon Magazine – Autorisation à signer les marchés

Cher Monsieur le Maire,

Vous n’êtes pas sans connaitre la réponse ministérielle quant à la
préférence locale dans l’attribution de marchés publics (M. Benoit Potterie, AN n°24584,
25/02/202) qui donne la possibilité de faciliter l’accès des entreprises locales aux marchés
publics lors de la préparation et pendant le stade de l’attribution de marchés.
Une préférence qui peut se traduire par l’utilisation des approvisionnements directs, prise
en compte de l’impact écologique du transport des fournitures ou des personnels voire le
délai d’intervention d’un prestataire…
Je réitère donc à nouveau notre volonté de privilégier l’accès à nos entreprises locales pour
ces marchés publics et regrette que cela n’a pas été le cas pour cet appel d’offre.
J’aimerais de tout cœur que cette volonté soit partagée par votre équipe pour les appel
d’offres à venir.
Par ailleurs, nous sommes dans une période intense en termes d’échéance électorale ou bon
nombre de personnes se cherche un nouveau mandat pour ainsi cumuler les indemnités.
Je profite ainsi de cette délibération pour vous demander expressément de veiller à ce que cette tribune d’expression que vous nous accordez (et je vous en remercie) soit
bien une tribune d’opposition à votre politique et non une tribune pour faire campagne.

Extension du dispositif de vidéo-protection – demande de subventions
Je tiens à vous rappeler le rapport de la chambre régionale des comptes de Rhône-Alpes sur
la sécurité publique à Lyon qui affirme sans équivoque que l’impact de
l’installation de la vidéo surveillance sur la baisse de la délinquance est pour le moins
hasardeux – en effet l’impact est estimé à 1% de baisse.
Deux points font cependant l’unanimité lorsque l’on parle de vidéo-surveillance :
le coût exubérant de cette technologie et la capacité qu’a une caméra de déplacer la
délinquance de quelques mètres mais surement pas de la supprimer…
Par ailleurs, vous parlez des besoins de sécurité exprimés par les habitants, quelle méthode
de sondage avez-vous utilisé? Habitant de Thonon, je ne me rappelle pas avoir
été contacté ou sondé à ce sujet.
Par ailleurs, je ne compte plus les habitants qui se plaignent d’un laisser-aller coté sécurité
qui malgré nombre de protestation en mairie ne voient pas les choses changer…
A titre d’exemple :
– le parking des Clerges qui est lieu déserté par la police municipale et nationale : un
véritable point de prédilection pour les dealers et ou nombre d’incivilités sont constatés
régulièrement en soirée (bruits, déchets et j’en passe)
– L’avenue de Saint-Disdille ou des rodéos sont organisés en soirée
Monsieur le Maire, Au-delà des caméras, que comptez-vous faire vraiment pour notre
sécurité à Thonon?

Règlement intérieur de la plage municipale :
J’ai peut-être raté un paragraphe dans le règlement intérieur (si c’est le cas je m’excuse par
avance pour cette question) mais il ne me semble pas avoir vu la question du restaurant
dans ce dernier. Il fut un temps où nous pouvions aller au restaurant sans nous acquitter du montant de l’entrée
de la piscine – ce temps est-il révolu ? Pourriez-vous préciser les modalités d’accès au
restaurant ?

Question Diverse – Grande Roue de Rives
Tout d’abord merci d’accepter cette question qui est arrivée quelque peu tardivement de
notre part…
La démocratie participative semble être un axe fort de votre programme cependant nous
sommes, en tant qu’élus, sans cesse pris à parti par des habitants de Thonon qui ragent de
n’être en aucun cas impliqués dans les décisions de la mairie – je conçois que vous êtes en
début de mandat et que Rome ne s’est pas faite en un jour, sachez cependant que les
frustrations et les attentes sont importantes chez nos habitants.
Je citerais en exemple les habitants de Rives qui sont fort inquiets pour ne pas dire opposés
à la mise en place de cette grande roue – des riverains qui n’ont, en aucun cas, été impliqués
de quelque manière que ce soit dans cette décision.

Je ne vous cache pas que de notre côté nous sommes aussi extrêmement inquiets par cette
décision et tout particulièrement par l’impact écologique et sécuritaire de cette décision :
Vous n’êtes pas sans savoir qu’il existe un nombre d’espèces protégées dans ce secteur
(abeilles, chauve-souris (rhinolophe), Goeland Leucophée (larus cachinnans),
Mouette rieuse (Larus ridibundus), Héron Cendré (Andrea cinerea) et grand corbeau
noir) – l’installation d’une grande roue et toutes les nuisances sonores et lumineuses
associées à cette dernière pourraient avoir un impact désastreux sur ces espèces
protégées.
Par ailleurs cette esplanade est utilisée pour les secours et notamment pour
l’hélicoptère quand il arrive un drame sur le lac. Ou l’hélicoptère va t-il se poser ?
Comment se fait-il que l’apiculteur du coin n’ai pas été consulté, que ses craintes
n’aient pas été écoutées ?

Monsieur le Maire, plutôt que de vous précipiter dans ce projet grande roue, ne pourrions-
nous pas mettre en place ce participatif si cher à votre cœur et discuter des
problématiques engendrées par ce projet… allez savoir, d’autre options d’animation
pourraient émerger tout en étant respectueuses de notre environnement ?
Pour finir je citerais en exemple le participatif que nous avons mis en place quartier des
Clerges pour l’aménagement du Chemin du Gaz – ce dernier a été apprécié et plébiscité par
tous les habitants – j’irais même jusqu’à dire que tous vous remercient et trépignent
d’impatience à l’idée de voir ce secteur se transformer – pourquoi ne pas faire de même
coté Rives et impliquer les riverains dans les projets de leur quartier ?